Quand les start-up réinventent les médias

L'explosion du mobile bouleverse les modes de consommation des médias. Et cela ne fait que commencer.
A la conférence LeWeb, jusqu'à aujourd'hui aux Docks de La Plaine Saint-Denis, des start-up imaginent l'avenir de l'industrie.

La transition vers le PC est à peine digérée que les médias sont confrontés à la migration de leurs audiences vers les terminaux mobiles. Et la taille des écrans sur smartphone comme les standards qui se sont développés sur tablette leur imposent de s'adapter à marche forcée. Premiers concernés, les contenus : l'attention sur un mobile est plus volatile et la taille de l'écran ne permet pas de développer des contenus de la même taille que sur papier ou PC.

La relation entre le lecteur et le média est aussi distendue : en moyenne, un détenteur de smartphone revient sur une application média à peu près sept fois par mois, selon une récente étude menée par Adobe, avec un temps moyen de vingt minutes par session (en englobant tous types d'applications, texte et vidéo notamment). « C'est le média qui doit aller chercher le lecteur, ce n'est plus l'inverse, explique George Colony, PDG du cabinet d'études Forrester Research. Les informations doivent donc être ciblées, personnalisées, en fonction des habitudes du lecteur, de ses centres d'intérêt mais aussi en fonction du contexte. Demain, on sera capable de déterminer si un utilisateur se trouve dans un contexte professionnel, s'il est en vacances, s'il se détend. Les médias devront aussi prendre en compte ce type d'informations s'ils veulent cibler au mieux leur audience. »

Pour capter l'attention de ce lectorat volatil, des applications se sont par exemple développées pour condenser automatiquement des articles en quelques mots. C'est le cas du britannique Summly, vendu en début d'année à Yahoo! pour 30 millions de dollars, dont l'application n'est plus disponible mais dont la technologie devrait bientôt être utilisée par Yahoo! dans ses produits mobiles (voir ci-dessous). C'est aussi le cas de NewsCo, une application qui agrège et résume des articles sur un thème donné.
L'ère du design

Avec la généralisation des smartphones, l'amélioration des écrans et l'avènement des réseaux 3G puis 4G, le son et la vidéo prennent aussi une place prépondérante. Les applications qui parviennent à retenir l'utilisateur le plus longtemps sont celles incluant de la vidéo. Une start-up israélienne, Wibbitz, affirme pouvoir s'adapter à cette nouvelle donne en transformant n'importe quel texte en vidéo courte. Le principe : un robot lit l'article pendant que défilent des images liées automatiquement au thème...

Autre tendance : l'attention apportée au design. Les tablettes et smartphones ont imposé des standards en la matière, sous l'influence de réseaux sociaux comme Instagram ou Path. « On a toujours utilisé la technologie pour tenter d'embellir les choses, affirme Rafa Soto, un designer espagnol qui a créé l'application Notegraphy. Mais la manière dont on l'utilise aujourd'hui pour le texte n'est pas satisfaisante. Il y a encore beaucoup de progrès à réaliser. Or la forme détermine souvent l'intérêt que l'on prête au fond. » Notegraphy, lancé il y a seulement six semaines, propose une série d'environnements graphiques dans lesquels on peut publier un texte, sans limitation de longueur. L'écrivain Paulo Coelho l'utilise déjà, comme 175.000 autres personnes, pour enrichir ses publications sur les réseaux sociaux. « Nous envisageons de nouer des partenariats et de développer des fonctionnalités professionnelles pour monétiser le service », explique Rafa Soto. Des opportunités devraient aussi se créer avec le décollage du marché publicitaire sur mobile.

Nicolas Rauline
Source

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la société Claranet afin de nous permettre de traiter la demande pour laquelle vous nous sollicitez. Les destinataires des données sont les services marketing et commerciaux du groupe Claranet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Veuillez-vous rapportez à la section des mentions légales de notre site internet pour de plus amples informations sur les modalités d’exercice de ces droits. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
10 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support