Cloud : flexibilité et coûts motivent les entreprises françaises

Chiffres : Si selon l’indicateur CloudIndex de PAC, la maturité des entreprises françaises vis-à-vis du Cloud progresse, ces dernières se bornent souvent à utiliser des applications SaaS (65%), et très peu de l’IaaS (28%), et encore majoritairement (67%) en Cloud privé, et du PaaS (11%).

D’après la nouvelle édition des indicateurs CloudIndex de PAC, 23% des entreprises et administrations interrogées déclarent utiliser des solutions Cloud. Si selon le cabinet français, le score de maturité du Cloud en France a légèrement progressé (le score passe de 443 à 446 sur 1.000), la part de répondants témoignant d’une utilisation du Cloud a nettement reculé puisqu’elle était de 33% en juin.

Faut-il en déduire que les entreprises se retirent de ces architectures ? Non, c’est plus sûrement un ajustement méthodologique - et de l'échantillon - qui explique cette variation. Quant aux principaux facteurs d’adoption, ils restent inchangés : le gain en flexibilité (65%) et la réduction des coûts (57%).

PaaS et IaaS encore souvent « l’apanage des technophiles »

En ce qui concerne les types de Cloud déployés, c’est dans le domaine du SaaS que les entreprises s’avèrent les plus matures. Rien de surprenant en cela puisque ces solutions sont disponibles sur le marché depuis plus longtemps que les produits d’IaaS et de PaaS.

C’est donc essentiellement le SaaS qui tire l’adoption du Cloud en France. 65% des répondants exploitent au moins une application de ce type, contre respectivement 28% et 11% ayant recours à l’IaaS et au PaaS.

Et la tendance ne devrait pas s’inverser à court terme avec 43% d’entreprises prévoyant d’étendre leur utilisation du SaaS dans les trois prochaines années. Pour PAC, IaaS et PaaS restent encore aujourd'hui en France « l’apanage des technophiles ».

L’infrastructure en mode Cloud semble néanmoins plus dynamique, bien que très souvent restreinte à de l'hébergement d’applications (62%) et de sites Web (54%). La virtualisation du poste de travail, qu’Amazon espère enfin faire émerger, ne concerne par exemple que 8% des entreprises utilisatrices de solutions IaaS.

La localisation en France est un critère majeur

Mais Amazon et ses concurrents auront d’autres freins à lever s’ils veulent développer les usages du IaaS. Car les entreprises privilégient encore majoritairement (67%) le Cloud privé. Pour accroître le recours au Cloud public, les fournisseurs vont devoir satisfaire certains critères des utilisateurs comme la localisation en France du datacenter (39%) et/ou de leur siège (27%).

Les fournisseurs français ont visiblement une carte à jouer. Et l’affaire Prism pourrait bien effectivement jouer en leur faveur, même si les entreprises ne sont « pas dupes des programmes de surveillance mis en place sur le territoire français. »

« Le programme de surveillance de la NSA a renforcé les craintes de certaines entreprises par rapport à des fournisseurs de Cloud public ne fournissant pas suffisamment de garanties par rapport à la confidentialité des données » commente PAC.

Prism a eu un effet, mais pas au profit du Cloud public souverain

Le Cloud souverain est cependant loin d’avoir gagné la partie et Prism a pour le moment surtout eu pour effet de renforcer l’attachement des entreprises à l’égard du Cloud privé, plus qu’encouragé à adopter du Cloud public même hébergé en France.

« Un peu plus de la moitié des répondants (53%) déclare ainsi que l'existence des Clouds souverains ne change rien à leur perception du Cloud public. Les Clouds souverains n'ont donc pas changé la donne sur le marché du Cloud » analyse le cabinet.

Christophe Auffray
Source

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la société Claranet afin de nous permettre de traiter la demande pour laquelle vous nous sollicitez. Les destinataires des données sont les services marketing et commerciaux du groupe Claranet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Veuillez-vous rapportez à la section des mentions légales de notre site internet pour de plus amples informations sur les modalités d’exercice de ces droits. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support