16 pistes pour un système d’e-santé publique

On estime les dépenses de santé à 12 % du PIB national. Le déficit de la Sécurité sociale a atteint 12,5 milliards d’euros en 2013.

Face à ce constat, et à la veille d’un projet de loi qui sera débattu à l’automne à l’Assemblée, le Think Tank Renaissance Numérique publie un livre blanc («D’un système de santé curatif à un modèle préventif grâce aux outils numériques »), avec 16 propositions concrètes pour bâtir une politique publique d’e-santé.

Les principales pistes proposées:

  • Établir un système de labellisation des applications mobiles santé, des objets connectés et des dispositifs machine to machine (M2M) pour garantir leur fiabilité et permettre leur utilisation par les professionnels de santé
  • Donner aux communautés de patients la possibilité, selon des critères définis, d’obtenir un statut d’association de patients pour leur permettre de devenir des acteurs de la démocratie sanitaire
  • Organiser une concertation nationale avec les acteurs publics, la CNIL, les représentants professionnels des assurances et les associations de patients et consommateurs pour encadrer le risque de pratiques bonus-malus santé par les assurances privées, qui pourraient induire des inégalités dans l’accès aux soins

Bien que le secteur de l’e-santé soit estimé à 2,4 milliards d’euros en 2012, et malgré une croissance de 4 à 7% à horizon 2017 (source Renaissance Numérique), les freins sont encore nombreux. A titre d’exemple, une maternité en Ile-de-France n’est toujours pas reliée en réseau avec les gynécologues qui pratiquent en ville. Le dossier médical d’une patiente existe encore en version papier. Une hérésie ( et un danger) quand l’on interroge les praticiens en clinique, qui sont obligés de gérer des prises en charge en urgence, sans avoir aucune information sur la patiente.

La télé-medecine, la connectivité des objets de suivi du patient, l’exploitation des méta-données, les données de «quantified self», renferment de réels potentiels, et dans certains cas, sans coût astronomique. Dans cette transition numérique, le patient et le médecin, le législateur et les acteurs économiques ont tous autant à gagner à faire évoluer notre système de santé publique, l’un des plus confortables au monde.

Marion Moreau
Source

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la société Claranet afin de nous permettre de traiter la demande pour laquelle vous nous sollicitez. Les destinataires des données sont les services marketing et commerciaux du groupe Claranet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Veuillez-vous rapportez à la section des mentions légales de notre site internet pour de plus amples informations sur les modalités d’exercice de ces droits. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
7 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support