"Osons la France": les start-up culture-médias en compétition

"Osons la France", l'événement mixte BtoB et grand public qui se tient du 4 au 7 décembre à Paris, a pour vocation de mettre en lumière les talents des entreprises hexagonales. Y sera notamment organisé un concours de start-up mettant en lumière l’innovation dans les secteurs de la culture et des médias.

Waheb Lekhal, le président de Culture First, sera sur la scène du Grand Palais le 5 décembre. Comme cinq autres dirigeants de start-up de l’industrie culturelle et des médias, il devra défendre son entreprise en six minutes chrono devant un jury de personnalités du monde de l’innovation, tels John H.Lewis Junior, fondateur de l’incubateur Tektos ou Christian Bombrun, directeur marketing, divertissement et nouveaux usages d’Orange. Un concours de start-up organisé dans le cadre d’Osons la France : du 4 au 7 décembre, cet événement mêlant conférence BtoB confrontant politiques et chefs d’entreprise, forum grand public et exposition mettant en valeur des projets innovants de grandes entreprises, d’ETI ou de PME. 45.000 visiteurs sont attendus au Grand Palais.

Désigné le 5 décembre, le gagnant fera partie de la prochaine promotion de l’Institut Multi-Medias (IMM), formation professionnelle visant les cadres et dirigeants du secteur des médias et de la communication. Le prix comprend également une mission d’étude d’une semaine aux Etats-Unis à la rencontre d’une vingtaine d’entreprises du secteur.

Coup de projecteur sur l'entreprise

C’est en novembre dernier que les six start-up ont été sélectionnées parmi une vingtaine de candidates issues du secteur de l’industrie culturelle et des médias. Depuis le démarrage de son service de sélection-vente de sorties culturelles fin 2012, Waheb Lekhal n’avait jamais participé à un concours. « C’était l’occasion de donner un coup de projecteur sur l’entreprise, explique-t-il. Par ailleurs, la formation promise au gagnant permettrait de faire le point sur des sujets aussi stratégiques que le marketing digital et le e-business». Si Culture First commence à gagner de la notoriété (7.000 inscrits à la newsletter, 20 000 visiteurs uniques par mois), elle se trouve en effet au stade où elle doit accélérer sur le plan commercial. De plusieurs centaines d’abonnés à ses « packs » de spectacles actuellement, elle veut passer à 10.000 adeptes sur le grand Paris, « un chiffre qui permettrait d’obtenir un niveau de rentabilité intéressant ».

Un entrainement avant de rencontrer des investisseurs

Pour les participants, se retrouver dans ce type de compétition est aussi un bon entrainement dans la perspective de rencontrer des investisseurs. Convaincre un jury de dirigeants n’est pas si différent que de persuader un investisseur de miser sur vous. Pour Culture First, cet apport financier permettrait d’étendre le service à des métropoles régionales. Pour le moment, la plateforme qui emploie 4 collaborateurs ne couvre que l’offre culturelle de Paris Ile-de-France. Le dirigeant compte aussi développer la clientèle d’entreprises et offrir de nouveaux services. En plus d’être un guide culturel et de permettre l’achat de « packs » de spectacles et d’expositions déjà composés, le site proposera bientôt une offre de produits dérivés en lien avec les événements (livre, CD, reproductions …).

Bruno Askenazi

Source

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la société Claranet afin de nous permettre de traiter la demande pour laquelle vous nous sollicitez. Les destinataires des données sont les services marketing et commerciaux du groupe Claranet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Veuillez-vous rapportez à la section des mentions légales de notre site internet pour de plus amples informations sur les modalités d’exercice de ces droits. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
15 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support