Bracelets connectés, Episode II, un nouvel espoir

Chroniques eSante bandeau200.jpg

Bracelets connectés, Episode II, un nouvel espoir.

Ma précédente chronique sur les bracelets connectés m’a valu des retours intéressants.

Certains lecteurs ont attiré mon attention sur de nouveaux outils qui seront commercialisés prochainement.

Mais commençons par le début : Il y a 2506 ans, le 13 septembre 490 avant JC a eu lieu la bataille de Marathon, à environ 42,195 kilomètres d’Athènes. Plutarque, citant Héraclide du Pont, relate qu’un messager nommé Euclès fut envoyé à Athènes pour les prévenir de la victoire… Il est mort d'épuisement à l'arrivée de sa course. Il s’agit d’un cas de mort subite d’origine vraisemblablement cardiaque provoquée par un effort intense. Pourtant il est probable qu’Euclès s’alimentait suivant le régime crétois, célèbre depuis qu’il est recommandé par les cardiologues.

L’étude de Copenhague met en évidence une surmortalité chez les sportifs pratiquant le jogging intensif (la mort subite des sportifs reste aussi hélas d’actualité !).

Tout récemment, une étude publiée dans the Canadian Journal of Cardiology suggère que le meilleur outil de dépistage pour identifier les sportifs à risque de mort subite est l’Electrocardiogramme ECG, qui supplante la consultation médicale et l’auscultation.

Quand le cœur manque d’oxygène, par exemple parce que le débit des artères coronaires est insuffisant, un signe d’alerte apparait. C’est la douleur (Angor d’effort), qui devrait inciter le sportif à cesser son effort. Malheureusement, cette douleur peut être masquée par les endorphines sécrétées lors de l’effort sportif, ou négligée dans le feu de la compétition. L’essoufflement, l’augmentation du rythme cardiaque sont aussi des signaux intéressants, un cœur qui bat trop vite est moins bien perfusé, car la perfusion du cœur se fait pendant la diastole.

Il y a donc un intérêt certain à ajouter au bracelet d’activité une fonction de monitorage cardiaque.

D’abord la fréquence cardiaque, elle est simple à mettre en œuvre et elle est déjà commercialisée, avec un capteur soit dans le bracelet soit sur une ceinture thoracique.

L’étape suivante est de se mettre dans les conditions techniques d’une épreuve d’effort, telle qu’elle est réalisée par le cardiologue. Pendant l’effort, un ECG est réalisé en temps réel.

Chez les sportifs de haut niveau, comme chez les patients insuffisants coronariens qui bénéficient d’un cardio training, les épreuves d’effort sont répétées pour suivre l’adaptation du cœur à l’entrainement.
C’est une bonne pratique, mais la désertification médicale ne permet pas de la généraliser au grand public.

Pourtant l’ECG est un instrument précieux, il permet de détecter les troubles du rythme, mais aussi l’ischémie cardiaque en monitorant le segment ST, et certains signes peuvent se révéler à l’effort comme le QT long.

Les premiers objets connectés permettant de pratiquer un monitoring ECG du sportif pointent le bout de leur nez : un brevet récent signé Apple en témoigne.

On imagine bien le potentiel de ces technologies sur un cas d’usage concret : un jogger est porteur de ce nouvel objet ECG connecté. L’intensité de l’effort produit est mesurée par le rythme de sa foulée.
Si le jogger force trop l’entrainement, sa montre connectée l’avertira que son cœur est trop sollicité, qu’il devrait réduire son effort ou s’arrêter et prendre l’avis d’un cardiologue avant de continuer. En cas de début d’ischémie cardiaque ou de troubles du rythme, il sera préconisé un arrêt immédiat de l’effort, une géolocalisation des défibrillateurs proches, et appel aux secours d’urgence, en télétransmettant l’ECG anormal au médecin régulateur.

Ce serait un gain de temps précieux, a un moment ou chaque seconde compte.

La question que pose la généralisation de ces objets, est la frontière entre l’objet de loisir et le dispositif médical qui devient de plus en plus ténue. Ou sera vendu cet objet, à la Fnac, chez Décathlon, ou en pharmacie ?

Et enfin que vont devenir vos données de télémesure, qui sont indéniablement des données de santé ?

En plein jogging, si vous recevez un SMS vous indiquant que votre assurance décès et votre mutuelle sont résiliées à effet immédiat en raison de l’aggravation de votre risque de mort imminente. Cela signifiera que vos données n’étaient pas en sécurité chez un Hébergeur Agréé de Données de Santé !

Paul Mandelbrojt

Médecin de l’hébergeur Claranet e-Santé
button-profile-linkedin.gif

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à la société Claranet afin de nous permettre de traiter la demande pour laquelle vous nous sollicitez. Les destinataires des données sont les services marketing et commerciaux du groupe Claranet. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Veuillez-vous rapportez à la section des mentions légales de notre site internet pour de plus amples informations sur les modalités d’exercice de ces droits. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
9 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support