Plongée au cœur du Web de la prochaine décennie

La conférence LeWeb, qui se tient jusqu’à jeudi aux Docks de Saint-Denis, réfléchit à l’avenir du secteur. L’occasion de se pencher sur ce qui nous attend...

Des écrans connectés partout
La révolution a commencé par le PC mais, aujourd’hui, les foyers sont équipés de trois, quatre, cinq écrans connectés, voire plus, avec les smartphones, les tablettes, les téléviseurs connectés... Demain, nous vivrons entourés d’écrans connectés. Au volant, l’écran du GPS apparaîtra en transparence dans un coin du pare-brise, avec les informations sur le trafic en temps réel issues de Waze, racheté par Google – qui pourrait d’ailleurs équiper à l’avenir la plupart des véhicules avec son système d’exploitation Android. Ou bien grâce à Plans, l’application de cartographie d’Apple. Même chose avec les « glasses » , les lunettes connectées développées par tous les grands fabricants d’électronique et qui permettent de voir la réalité « augmentée » : en marchant dans la rue, certaines applications vont permettre de voir quels appartements sont en vente ou en location à proximité, et de les visiter virtuellement.

Virtuel et réel se mélangent
Les technologies de détection des mouvements et de reconnaissance vocale vont s’appliquer à de plus en plus d’applications. Ce qui pourrait permettre de se libérer de certaines contraintes : plus besoin de taper sur son clavier pour rechercher une information sur Internet, plus besoin de télécommande pour regarder la télévision. Toutes nos activités pourraient aussi être, d’une manière ou d’une autre, connectées à Internet, créant une gigantesque masse de données analysées en temps réel. Courir pour se maintenir en forme ? Nos performances sont déjà enregistrées par des capteurs et analysées par des applications spécialisées. Demain, toutes nos informations de santé pourraient l’être de la même manière, tout comme notre productivité au travail, nos achats, notre sommeil, nos mouvements… Et pour chaque type de données ­existeront une application et des recommandations. L’activité cérébrale pourra même être visualisée et analysée en temps réel, en ligne.

La diffusion de l’innovation
Avec certaines innovations technologiques, comme l’impression 3D , l’innovation devrait s’étendre à tous les pans de l’économie, y compris ceux qui restaient jusqu’ici en retrait. En facilitant la reproduction d’objets standards, l’impression 3D pourrait ainsi bouleverser la chaîne de valeur de la production industrielle. Un constat qui oblige les Etats à redéployer leurs investissements.

Un oligopole mondial
Les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont tout pour voir leurs pouvoirs renforcés. Leur logique de plate-forme ne leur impose aucune limite, pour peu qu’ils ne ratent aucune vague technologique, et les données qu’ils détiennent sont de plus en plus nombreuses et alimentent un cercle de richesse. Les cas de litige devraient se multiplier devant les autorités de régulation nationales et internationales et pourraient aboutir à des amendes record, voire à des obligations fortes en matière de concurrence. Mais les sanctions seront maniées avec précaution, d’autant que ces géants construisent des écosystèmes de plus en plus vastes, dont dépend un grand nombre de PME.

Le retour de l’humain ?
Le mouvement de l’économie collaborative montre que la technologie peut aussi devenir un facilitateur de relations humaines. Même si les Etats tentent de réguler ces nouveaux acteurs, la désintermédiation, déjà visible avec les plates-formes de covoiturage ou de location d’appartements, devrait se poursuivre et s’étendre à d’autres secteurs, balayant des acteurs traditionnels mais créant aussi de nouvelles opportunités. « Paradoxalement, le Web ramène de l’humain dans les rapports, note Grégory Pouy, consultant en nouvelles technologies. Les modes de consommation mais aussi la relation client dans le monde “B to B” ont tout fait pendant des années pour éviter le contact humain, or la désintermédiation oblige à le renforcer. »

Nicolas Rauline
Source

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous construisons des solutions sur mesure pour nos clients.
En cochant cette case, vous vous abonnez à la newsletter Claranet. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription en bas de la newsletter. Choisir vos préférences de communication.
Les informations à caractère personnel recueillies à partir de ce formulaire feront l’objet d’un traitement par le Groupe Claranet France (Claranet, Claranet Business Apps, Oxalide). En fonction de votre demande, le traitement peut être relatif à la gestion des clients, des prospects, des recrutements, etc. Pour plus d’informations sur les traitements mis en œuvre par Claranet et la façon dont vous pouvez exercer vos droits, consultez notre Privacy Policy.
7 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour contacter un commercial

N'hésitez pas à nous appeler au 0826 007 656

Besoin de contacter le support technique ?
Nos équipes sont disponibles en 24x7x365.

Support Virtual Data Centre au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Infogérance applicative au 0810 278 385 (Numéro indigo)
Support Colocation au 0826 007 653 (Numéro indigo)
Support Cloud Public en envoyant un mail à support