eSanté

Microsoft Azure obtient la certification HDS

C'est lors de la première journée de l'édition 2018 de Microsoft experiences*, que le cloud provider a annoncé avoir reçu la certification Hébergeur de données de santé (HDS). Grâce à cette certification, l’ensemble des acteurs de la Santé va pouvoir bénéficier de la puissance du Cloud Microsoft disponible depuis les data centers français et la mettre au service de parcours de santé toujours plus performants et plus proches des patients.

Pourquoi la nouvelle certification HDS est-elle basée sur l’ISO 27001

… et non sur un autre référentiel ?

Pourquoi la nouvelle certification Hébergement de Données de Santé est-elle basée sur le standard ISO 27001 et non sur un autre référentiel type PCI DSS ? Nous avons fait l’exercice de comparer ces deux référentiels et ce qu’ils imposent, pour les confronter aux réalités du monde de la eSanté.

Certification hébergement données de santé : un nouveau modèle pour les infogéreurs

En 2018, le processus d’agrément des hébergeurs de données de santé va évoluer vers une certification basée sur les normes ISO. Ce passage d’un agrément basé sur un dossier déclaratif, à une certification basée sur un audit sur site, va bouleverser la manière de travailler d’un certain nombre d’HADS (Hébergeurs Agréés de Données de Santé). Une partie d’entre eux vont voir leur métier modifié au-delà de ce changement de procédure.

Objets connectés de santé : les patients plus convaincus que les médecins

Dévoilés lors de la 11e université d’été de l’e-santé à Castres (4-6 juillet), les premiers résultats d’une étude lancée par le Lab e-santé dénotent un écart important entre la vision des patients et celle des professionnels de santé quant aux effets positifs des dispositifs connectés de santé.

Objets connectés ayant un effet potentiel sur la santé, la HAS fixe les règles du jeu

Dans ma précédente chronique, je m’inquiétais de la frontière entre l’objet de loisir et le dispositif médical qui devient de plus en plus ténue.

La HAS vient de publier un Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets connectés en santé (mobile Health ou mHealth).

Pourquoi cette publication est importante, et d’abord, la HAS c’est quoi ?

En médecine, il n’est pas éthique de proposer des traitements qui n’ont pas fait leur preuve, ou qui présenteraient un risque supérieur aux bénéfice attendu. Dans tous les cas l’assurance maladie n’a pas pour objet de rembourser des traitements dont le...

Bracelets connectés, Episode II, un nouvel espoir

Ma précédente chronique sur les bracelets connectés m’a valu des retours intéressants.

Certains lecteurs ont attiré mon attention sur de nouveaux outils qui seront commercialisés prochainement.

Mais commençons par le début : Il y a 2506 ans, le 13 septembre 490 avant JC a eu lieu la bataille de Marathon, à environ 42,195 kilomètres d’Athènes. Plutarque, citant Héraclide du Pont, relate qu’un messager nommé Euclès fut envoyé à Athènes pour les prévenir de la victoire… Il est mort d'épuisement à l'arrivée de sa course. Il s’agit d’un cas de mort subite d’origine vraisemblablement cardiaque provoquée par un effort intense. Pourtant il est probable qu’Euclès s’alimentait suivant le régime crétois, célèbre depuis qu’il est recommandé par les cardiologues.

L’étude de Copenhague met en évidence...

Le secteur hospitalier "au début du voyage" vers l'externalisation des systèmes d'information

PARIS, 19 octobre 2016 (TICsanté) - Les établissements de santé français s'intéressent de plus en plus aux prestations d'hébergement des systèmes d'information et des données de santé, mais peu d'entre eux ont passé le pas de la contractualisation, ont témoigné à TICsanté les directions du fournisseur de data centers Interxion et de l'hébergeur Grita (NDLR : Grita, société du Groupe Claranet devient Claranet eSanté).

Pages

Souscrire à RSS - eSanté