eSanté

5 conseils pour réussir une application m-santé

M-Santé ou santé mobile est l’intégration des technologies de l’information et de la communication sur la totalité ayant un rapport avec la santé. Ces technologies permettent un accès en temps réel sur un ensemble d’informations et de services de santé, qu’on peut utiliser à travers une application mobile. Heliceum, une société qui se spécialise dans le développement d’applications et de jeux sur terminaux mobiles (tablettes et Smartphones) vient de dévoiler sa nouvelle infographie pour la création d’une application M-Santé.

Données de santé : un rapport préconise d’accélérer leur ouverture

Sujet de controverses, l’ouverture des données de santé informatisées est envisagée par le Ministère de la santé depuis un certain temps. Cette ouverture sera accélérée dès cette année suite à la remise à Marisol Touraine du rapport de la commission Open-Data, qui préconise l’ouverture des données publiques en santé.

Six mois de travail pour la Commission "Open-Data en Santé"

L'étude française NutriNet Santé lorgne les données issues des objets connectés

Les possesseurs d'objets connectés Withings pourront, s'ils le souhaitent, autoriser l'envoi de leurs "données de vie" aux chercheurs dans le cadre de l'étude nationale Nutrinet Santé.

Les assureurs s'intéressent de près aux données générées par les objets connectés… les chercheurs aussi. L'EREN (Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle ), qui rassemble des chercheurs de l'Inserm, de l'Inra, du Cnam et l'université Paris 13 autour de l'étude NutriNet Santé, vient de signer un partenariat avec le fabricant français d'objets connectés Withings.

Le cloud, support à la télémédecine, Sébastien Truttet, Nadra Technologies

Les avantages du cloud et ceux de la télémédecine ne sont plus à démontrer et le premier répond parfaitement aux impératifs de fonctionnement du second.

La télémédecine qui a été définit par le législateur comme « (…) une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Elle met en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels figure nécessairement un professionnel médical et, le cas échéant, d’autres professionnels apportant leurs soins au patient. Elle permet d’établir un diagnostic, d’assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d’effectuer une surveillance de l’état des patients[1]« . La télémédecine présente de nombreux intérêts que ce soit pour le patient dont le suivi se trouve optimisé ou pour les praticiens qui peuvent bénéficier simplement de l’ensemble des informations nécessaires pour effectuer leur travail dans les meilleures conditions.

Données de santé sur le web : les usagers pas assez informés

L’enquête "Parler de santé sur le Web, quelle(s) conséquence(s) ?" conduite pour mesurer la confiance et la perception des données de santé sur le web, les réseaux sociaux, les forums, les applications mobiles par les usagers et patients montre des résultats contrastés : si 1/3 de répondants se disent inquiets sur l’utilisation de ces données, 43 % se disent confiants et plus de 3/4 approuvent leur utilisation pour la santé et le bien-être collectifs.

Sécurité des données de santé : une préoccupation pour les professionnels, les autorités et les associations

Le suivi médical des salariés éloignés est facilité

Un employeur peut adhérer à un service de santé au travail de proximité pour faire suivre médicalement ses salariés éloignés.

Quand certains salariés exercent habituellement leur activité professionnelle loin de l’établissement où travaille le reste de leurs collègues, le suivi de ces salariés par le médecin du travail peut s’avérer difficile. En effet, dans cette hypothèse particulière, il incombe alors à l’employeur d’organiser les déplacements de ces salariés éloignés jusqu’au service de santé au travail dont dépend l’entreprise, voire de faire en sorte que le médecin du travail puisse se rendre sur leur lieu d’activité.

Vos avantages et conventions désormais publics sur “transparence.sante.gouv.fr”

Le site www.transparence.sante.gouv.fr lancé par Marisol Touraine le 26 juin répertorie l’ensemble des liens d’intérêts entre les entreprises qui commercialisent des produits de santé ou cosmétiques et les professionnels de santé, y compris les infirmières. Ce site était prévu par le décret « Sunshine Act » issu de la loi Bertrand sur le médicament.

"avec les autres acteurs du monde de la santé, notamment les professionnels de santé, les associations, les sociétés savantes et la presse", explique le ministère de la Santé.

Salesforce s’allie à Philips pour faciliter la relation patient-médecin

Salesforce et Philips annoncent ce jeudi matin un partenariat stratégique. Sur l’événement Salesforce1 World Tour qui se tient aujourd’hui à Paris, Marc Benioff, le PDG de la firme américaine a précisé ses ambitions sur le secteur de l’e-santé, quelques jours après les annonces d’Apple ( Health Kit) et celles de Google ce matin.

Pages

Souscrire à RSS - eSanté